– L’ABANDON DES PRÉTENTIONS DE BLANDINE RINKEL , ÉDITIONS FAYARD –

« Qu’ est ce qu’une vie réussie ?» se demande chaque matin Jeanine, avant d’aller marcher.

Elle est à la retraite après avoir enseigné l’anglais. Divorcée elle vit seule dans une grande maison au sud de Nantes.

« Elle habite Rezé….une ville dont on ne tire ni fierté ni rancoeur, un terrain ambigu, un espace équivoque où les vies ne semblent jamais pouvoir être tout à fait ratées, ni tout à faits réussies. »

La narratrice, sa fille, dresse un portrait de sa mère à la fois tendre et ironique. Une femme originale un peu extravagante avec ses qualités et ses failles. A travers des épisodes de sa vie passée et d’aujourd’hui elle nous montre son goût des autres, son besoin de partage et surtout cette envie de se rendre utile.

Au cours de ses balades, Jeanine croise des personnes isolées des mendiants, des SDF d’ici ou d’ailleurs, des réfugiés syriens des émigrés d’Algérie ou des marins d’Ukraine.

Elle les accueille parfois dans sa cuisine peinte en rose et les héberge aussi sous le regard inquiet des voisins.

«  Un soir, je la remerciai de m’avoir montré que pouvait exister cette générosité naturelle , sans orgueil ni attente qui est la sienne »

Peut-être la réponse à la question que se pose Jeanine : qu’est ce qu’une vie réussie ?

« Contre la tyrannie des ambitions, elle a préféré affiner sa part sensible: plutôt que les les dîners à plusieurs, elle choisissait les tête-à-tête, au champagne qui frappe préférant le cidre doux; plutôt que de s’inscrire à l’agrégation, elle apprit la peinture et effeuilla des livres d’histoire. »

Un premier et beau roman intime et ouvert sur le monde d’une jeune auteure, Blandine Rinkel.

Après avoir lu le livre , sa mère lui a dit:

« En fait, j’ai une vie plus intéressante que je ne pensais »

 

 

 

 

Actualités liées